AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesMembresConnexion

Partagez | 
 

 La Bretagne : en savoir plus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Titus
Admin
avatar

Nombre de messages : 1122
Age : 66
Localisation : 92 - Bois-Colombes
Nom du Bateau : TITUS 2 et TITUS 3
Numéro de Voile : 23397 et 23531
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: La Bretagne : en savoir plus.   Mer 08 Nov 2006, 14:37

Parmi nous, qui ne connaît pas la Bretagne ?! Personne ! What a Face

Et pourtant... L'histoire et la culture de cette région sont si riches qu'on croit savoir, qu'on sait, mais approximativement, ou même, plus humblement, qu'on ne sait pas !

L'objet de ce thème est de vous proposer une découverte, ou une re-découverte de cette terre riche d'Histoire, de contes, de légendes et de folklore.

Faites-nous part de votre érudition ! study

_________________
Titus
Cap Corse 23397 & 23531 (!!!)
Vice président de l'As Cap Corse
http://web.mac.com/aurbain/iWeb/Restauration/Bienvenue.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ycpecq.fr/
gilles

avatar

Nombre de messages : 1328
Localisation : Mantes La Jolie 78
Nom du Bateau : Ki-Loullig
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: La Bretagne : en savoir plus.   Mer 08 Nov 2006, 15:22

Ah, là, là.... quel sujet ! ! !

Comme vous le savez tous, je suis natif de la Bretagne Nord et voilà un site sur lequel je vais me promener et rêver de temps à autres...de plus, la Vallée de la Rance y prend une large place, ce qu'en tant que Dinardais, n'est pas fait pour me déplaire....
Bon voyage

http://armorance.free.fr/

Gilles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus
Admin
avatar

Nombre de messages : 1122
Age : 66
Localisation : 92 - Bois-Colombes
Nom du Bateau : TITUS 2 et TITUS 3
Numéro de Voile : 23397 et 23531
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: La Bretagne : en savoir plus.   Jeu 09 Nov 2006, 13:21

Hé, hé ! Voici une première approche pour la Bretagne Nord chère à notre Gillou-Lig. :rigolo:

En ce qui me concerne, j'ai fait une petite recherche dont vous pourriez tirer quelques avantages. Ainsi, saviez-vous que la Bretagne, non contente de bénéficier d'un drapeau on ne peut plus connu (nous en parlerons plus loin...), possède son propre hymne Question Exclamation

L'honnêteté intellectuelle nous oblige à rappeler que cet hymne et le drapeau breton (connu sous le nom de "Gwenn ha Du") sont l'objet d'une polémique et d'une forte contreverse de la part de certains Bretons les estimant symboliques d'une organisation fascisante. Il ne nous appartient pas de rentrer dans le débat, mais si le sujet vous intéresse, vous pouvez consulter le lien suivant : http://membres.multimania.fr/leguenne/etudes/gwenn_ha_du/index.htm.

Voici donc le "Bro Goz ma Zadoù", ou hymne breton :

Ni Breizhiz a galon karomp hon gwir Vro,
Brudet eo an Arvor dre ar bed tro-dro.
Dispont kreiz ar brezel hon tadoù ken mat,
A skuilhas eviti o gwad

O Breizh, ma Bro me 'gar ma Bro,
Tra ma vo ar mor 'vel mur en he zro,
Ra vezo digabestr ma Bro !

Ar Vretoned zo tud kalet ha kreñv,
N'eus pobl ken kalonek a-zindan an neñv.
Gwerz trist, son dudius a ziwan eno,
O pegen kaer ez out ma Bro !
Breizh douar ar sent kozh, douar ar varzhed,
N'eus Bro all a garan kement 'barzh ar bed.
Pep menez, pep traonienn da'm c'halon zo kaer,
Enno kousk meur a Vreizhad taer !
Mard eo bet trec'het Breizh er brezelioù bras,
He Yezh zo bepred ken bev ha biskoazh.
He c'halon birvidik a lamm c'hoazh en he c'hreiz,
Dihunet out bremañ, ma Breizh !
*****

Traduction des paroles
Vieux Pays de mes Pères

Nous Bretons, aimons notre vraie Patrie
L'Armor est célèbre dans le reste du monde
Bravement au coeur des guerres, nos pères si bons
Répandirent pour elle leur sang

O Bretagne, mon Pays, j'aime mon Pays
Tant que sera la mer comme un mur autour d'elle
Soit libre mon Pays

Les Bretons sont des gens robustes et forts
Il n'y a pas de peuple plus courageux sous les cieux
Les complaintes tristes, les chansons amusantes y naissent
O que tu m'es cher, mon Pays
Bretagne, terre des vieux saints, terre des bardes
Il n'y a aucun autre Pays que j'aime autant au monde
Chaque montagne, chaque vallée, à mon coeur est chère
Ici repose plus d'un Breton fier
Si la Bretagne a été vaincue dans les grandes guerres
Sa Langue est toujours aussi vivante que jamais
Son coeur vivace bat encore dans sa poitrine
Tu est désormais réveillée, ma Bretagne
*****

S'il y a des musiciens parmi vous, voici la partition :


L'origine de l'hymne breton
par son auteur : Taldir-Jaffrenou

Citation :
En 1846, vivait au bourg de Pont-Y-Pridd, dans le sud du Pays de Galles, un modeste clergyman nommé Evan James, membre du Collège des Bardes, sous le pseudonyme de Ieuan Aaa lago.
Il était né à Caerphilly en 1809. Il mourut à Pontypridd en 1878.
Un dimanche de janvier 1846, le Révérend, en veine de poésie, écrivit un couplet et le refrain d'un hymne patriotique qu'il intitula Nen Wlad vy nhadau, Vieux Pays de mes Pères. Puis il appela son fils James James, qui savait jouer de la harpe, et lui dit de composer un air pour la poésie qu'il était en train d'écrire.
Le fils demanda 24 heures de délai, et le lendemain, il vint trouver son père avec la notation d'un air qu'il chanta en s'accompagnant de la telen.
Alors, Evan James écrivit deux autres couplets.
On ne sait ce qu'il advint de la chanson entre 1846 et 1860.
Cette année-là, un grand compositeur gallois nommé John Owen, de son nom bardique Owen Alaw, la publia dans son recueil The Gems of Welsh Melodies, avec un accompagnement de lui.
C'est à partir de ce moment que l'hymne connut le succès et fut adopté par les Eisteddfods et les Gorsedds comme l'hymne national. Auparavant l'air de Morva Rhuddlan en tenait lieu.
Il semble bien que les Bretons du Congrès Celtique de Saint-Brieuc en 1867 durent entendre le harpiste Owen Gruffyth, délégué de Lady Llanover, jouer Hen Wlad, mais les rapports n'en font pas mention.
En 1867, alors que collégien à Saint-Brieuc, je travaillais le gallois sous la houlette de François Vallée, notre grammairien national, j'eus connaissance de l'hymne Hen Wlad et je résolus d'y adapter des paroles bretonnes.
M'inspirant du chant de Leuan Ab lago, j'écrivis Bro Goz ma Zadou et lui donnait quatre couplets au lieu de trois qu'il a en gallois.
Je n'attachai pas autrement d'importance à cette exercice.
Vers cette même époque, le Révérend Jenkins, pasteur à Quimper écrivit lui-même une adaptation du Hen Wlad en breton, sous la forme d'un cantique anti-alcoolique (Telen ar C'hristen).
François Vallée me conseilla dès ma sortie du Collège, en 1898, de publier ma version. Elle parut dans La Résistance de Morlaix, et fut tirée sur feuille volantes avec sous-titre Henvelidigez (Adaptation).
Il n'était pas question d'en faire un Chant national, car au Congrès de l'Union Régionaliste Bretonne, à Vannes en 1899, je présentai au concours ma première version de Sao Breiz Izel, avec ce sous-titre : Kan Broadus (Chant national). Ce chant fut imprimé par l'Union dans une brochure intitulée Sones et Gwerzes couronnées par l'U.R.B (imp. Lafolye, Vannes, 1899).
Bro Goz ma Zadou fut compris dans mon livre An Delen Dir en 1900, et commença sa vogue dans les réunions des étudiants bretons de Rennes, qui en firent leur chant de ralliement.
En 1903, à son Congrès de Lesneven, l'Union Régionaliste Bretonne mit au concours un Chant National Breton. J'en présenterai deux, le Sao Breiz Izel et le Bro Goz.
Le Bro Goz fut choisi par le jury et proclamé Chant national, en raison de la fraternité qui rapprochait Bretons et Gallois. Dans le même moment, l'Association Celtique faisait adapter le Hen Wlad gallois en irlandais, en écossais, voire en cornique.
En Bretagne, il se répandit rapidement, grâce aux jeunes bardes de ma génération, grâce aussi à la générosité du père de Camille le Mercier d'Erm, imprimeur à Niort, qui l'édita en un bel album pour piano, avec l'accompagnement d'Owen Alaw.
En 1906 parut Maurice Duhamel, notre célèbre compositeur breton, collecteur des airs populaires du Pays de Vannes, et des airs des Sonious ha Gwerziou de Luzel. Maurice Duhamel écrivit pour le Bro Goz une nouvelle harmonisation pour piano, et c'est celle-là qui a pris le dessus, grâce à la maison Pathé frères, de Paris, qui l'enregistra sur ses disques phonographiques en 1910.
Le Bro Goz était définitivement lancé en France.
Le Bro Goz a fait figure de Chant National des Bretons en présence de représentants officiels du gouvernement français, par exemple en 1923 à Guimgamp. Raymond Poincaré fut reçu sur le quai de la gare par l'Harmonie municipale aux accents du Bro Goz, alors qu'il se rendait à Tréguier, assister au 100ème anniversaire de la naissance de Renan.
En octobre 1930, Gaston Doumergue, Président de la République française, venu inaugurer le pont géant de Plougastel-Daoulas, fut salué à Brest au chant du Bro Goz, par une délégation de Carhaix. M. Doumergue voulut que l'auteur lui fut présenté et le félicita.
En novembre 1932, au Théâtre de Nantes, notre hymne national fut joué devant Edouard Herriot, chef du Gouvernement français, venu inaugurer la plaque commémorative de l'Union de la Bretagne et de la France. M. Herriot l'écouta debout.
De même à l'inaugauration du pont du Douron, qui relie les Côtes-du-Nord au Finistère, entre Plestin et Locquirec, les accents du Bro Goz retentirent au moment où le président du Conseil général coupait le ruban symbolique.
Je dirai encore que dans de nombreuses cérémonies en l'honneur des Morts bretons de la guerre, l'execution du Bro Goz suivit ou précéda la Marseillaise.
Toutefois pour tranquiliser ceux qui seraient tentés de croire que l'auteur d'un tel Chant aurait fait fortune avec lui, je tiens à déclarer que je ne fais partie d'aucune Société de Gens de Lettres ou d'Auteurs, et que la reproduction du Bro Goz, est laissé libre depuis. Ce Chant ne m'a rapporté qu'un peu de notoriété, mais jamais un sou.
J'ai toujours autorisé son audition gratuite dans tous les spectacles, sa publication et son harmonisation.
Je n'ai défendu qu'une chose : c'est sa traduction en vers français chantables. Quand un pays a choisi son Hymne national, il tient à le chanter dans sa langue et non dans une traduction, si habile soit-elle.
En définitive, quel a été mon rôle dans la lancement du Bro Goz ma Zadou ?
Je ne puis mieux le comparer qu'à celui de Parmentier dans l'introduction de la pomme de terre.
Parmentier n'a pas inventé la pomme de terre, il l'a transplantée et acclimatée en France.
Je n'ai pas inventé l'air du Bro Goz ma Zadou. Je l'ai transplanté et popularisé en Bretagne.
Je suis arrivé à l'heure qu'il fallait avec mon air gallois et mes paroles : autour d'un chant qui résumait les aspirations confuses de ma génération, j'ai galvanisé les énergies. Les circonstances s'y prêtant, mes amis l'ont adoptée.
Actuellement le Bro Goz ma Zadou est admis par tous les Bretons a quelque parti qu'ils appartiennent. Grâce à lui, des milliers de nos compatriotes ont pris connaissance de leur origine, se sont sentis pour un instant différents des autres Français. Un Chant National, c'est actuellement tout ce qui nous reste de notre ancienne indépendance.

Taldir-Jaffrenou
Texte edité par les éditions Dalc'homp Soñj

Vous pouvez télécharger l'hymne breton en mp3 (ainsi qu'un recueil de chants de marins :taquin: ) à cette adresse :
http://homepage.mac.com/aurbain/titus-public/FileSharing14.html

Le Gwenn ha Du

Citation :
La Bretagne tient ses couleurs - Gwenn ha Du - (qui signifie Blanc et Noir) de l'époque des premières croisades. C'est sous le drapeau à croix noire sur fond blanc (le Kroaz Du), qu'en 1095 se ralliaient les croisés Bretons.
Le Kroaz Du, la croix noire, est peut être le plus ancien drapeau breton. De nombreux drapeaux arborant une croix datent du XIIe siècle. Au départ de la troisième croisade, en 1188, on attribua ainsi la croix rouge aux Français, la croix blanche (sur fond rouge) aux Anglais, et la croix jaune aux Flamands. Même si aucun texte de l'époque ne fait mention de la croix noire des Bretons, on peut estimer que ce drapeau date de cette époque. Pour certains Bretons "bretonnants", le Kroaz Du est le seul "vrai" drapeau de la Bretagne...


Citation :
Pierre Ier de DREUX, dit MAUCLERC, duc de Bretagne (1190-1250), arbora par la suite une bannière ducale herminée. Pourquoi l'hermine ? On peut mettre en avant la présence d'un canton d'hermine sur les armes de MAUCLERC. Il reste que la légende ne manque pas de noblesse : Alain BARBE-TORTE, poursuivi par les Normands, fut arrêté par une rivière en crue et boueuse, dont le gué avait été emporté. C'est alors que le duc aperçut une hermine, comme lui poursuivie et arrêtée par la rivière. Elle fit volte face, préférant la mort que la souillure.Après cette leçon, Alain BARBE-TORTE cria à sa troupe : "Plutôt la mort que le déshonneur !". Et les Bretons remportèrent la victoire, en dépit de la supériorité numérique de leurs adversaires.

Bien des années plus tard, après le réveil nationaliste Breton, Morvan MARCHAL, l'un des fondateurs de BREIZ ATAO, se penche sur la nécessité de fournir à la Bretagne un emblème unificateur. C'est donc dans le souci de synthétiser les valeurs traditionnelles et la conception moderne du pays que naît en 1923 le "GWENN HA DU". Son franc canton d'hermine rappelle la bannière ducale. Les quatre bandes blanches représentent les pays et évêchés bretonnants (soit le LEON, le TREGOR, le CORNOUAILLAIS, le VANNETAIS). Les cinq bandes noires symbolisent les pays et évêchés gallos (le RENNAIS, le NANTAIS, le DOLOIS, le MALOUIN et le PENTHIEVRE). L'ensemble forme un emblème réalisé dans le respect de la tradition héraldique, à savoir un drapeau clair, visible et reconnaissable de loin, cohérent et évoquant au mieux la Bretagne. Et c'est pourquoi, le GWENN HA DU (considéré comme séditieux depuis sa création jusqu'en 1945) est aujourd'hui l'incontournable symbole de la Bretagne.


Vous saviez tout ça, vous ? Moi, j'avoue que j'ai du faire quelques recherches pour me rafraîchir la mémoire ! :taquin:

_________________
Titus
Cap Corse 23397 & 23531 (!!!)
Vice président de l'As Cap Corse
http://web.mac.com/aurbain/iWeb/Restauration/Bienvenue.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ycpecq.fr/
gilles

avatar

Nombre de messages : 1328
Localisation : Mantes La Jolie 78
Nom du Bateau : Ki-Loullig
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: La Bretagne : en savoir plus.   Jeu 09 Nov 2006, 14:04

Merci Titus de toutes ces informations et il est vrai que, pour ceux qui aiment la Bretagne, c'est à dire tout le monde, c'est bon de se rafraichir la mémoire;
Encore un site qui traite du Drapeau : http://www.lexilogos.com/bretagne_drapeau.htm

Bonne lecture
A+

Gilles (Killou-Lig devenu Gillou-Lig ! ! !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phrygien



Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: La Bretagne : en savoir plus.   Lun 22 Jan 2007, 20:07

A ma connaissance, à l'instar de la Corse ou de nos autres régions, le seul hymne officiel de la Bretagne est la Marseillaise, et que le drapeau de la République est le tricolore issu du pavillon de notre marine.
Officieusement, chacun est bien entendu libre de laisser courir son imagination à sa guise...

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titus
Admin
avatar

Nombre de messages : 1122
Age : 66
Localisation : 92 - Bois-Colombes
Nom du Bateau : TITUS 2 et TITUS 3
Numéro de Voile : 23397 et 23531
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: La Bretagne : en savoir plus.   Lun 22 Jan 2007, 20:34

Cher Phrygien, chers tous,

Je partage totalement ta réflexion, tant sur le fond que sur la forme. Il n'y a qu'un seul hymne officiel et un seul drapeau en France.

Toutefois, souvenons-nous que ce qui fait la richesse de la France et, au delà, de l'Europe, c'est la richesse de ses terroirs, de ses cultures régionales et, à travers celles-ci, de ses folklores.

Tout Français, voir européen convaincu, se doit donc de les connaître.

Hugh, j'ai dit... :langue:

Dis donc, Phrygien, j'en profite : si tu nous parlais un peu de ton bateau, dans la rubrique "vos bateaux", par exemple. Cela nous permettrait de mieux faire connaissance. A toi la balle ! Basketball

_________________
Titus
Cap Corse 23397 & 23531 (!!!)
Vice président de l'As Cap Corse
http://web.mac.com/aurbain/iWeb/Restauration/Bienvenue.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ycpecq.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Bretagne : en savoir plus.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Bretagne : en savoir plus.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Préparation du châssis transaxle: tout ce qu'il faut savoir
» comment savoir si son cheval est heureux???
» Comment savoir si les injecteurs sont morts ou à changer
» Pour faire Vivre Votre Club... Et tout savoir sur le Vélo
» Pêche du bar en bretagne!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Propriétaires de Cap-Corse :: Sur l'Eau :: Le CAP'07-
Sauter vers: